dessert


Pareils aux brownies en texture mais à saveur de cassonade et noix (les brownies caucasiens si on veut!) les blondies sont une des sucreries les plus faciles à faire puisque la plupart des ingrédients sont toujours à portée de la main. Super simple à personnaliser en ajoutant n’importe quel glaçage ou sortes de noix ou pépites de chocolat ou caramel ou arachides ou autre.

  • 1 tasse de farine tout-usage
  • 1 cuillerée à thé de poudre à pâte
  • 1/4 cuillerée à thé de sel
  • 1/2 tasse de beurre fondu
  • 1 tasse de cassonade tassée
  • 1 cuillerée à thé de vanille
  • 1 oeuf
  • 1 tasse de noix hachées (grenoble, cajous, amandes, etc) ou pépites de chocolat ou caramel ou arachides

Doubler un moule carré de 8″ de papier alu en laissant dépasser de quelques centimètres pour faciliter le démoulage (et la vaisselle après.) Préchauffer le four à 350F.

Dans un bol moyen mélanger la farine avec le sel et la poudre à pâte. À part mélanger le beurre, la vanille, la cassonade et la vanille ensemble. Incorporer le mélange de beurre au mélange de farine sans trop mélanger; ajouter les noix et mélanger encore juste un peu.

Verser la pâte dans le moule, décorer de noix supplémentaires si désiré. Cuire au four 25 minutes ou jusqu’à ce que le centre soit tout juste pris. Laisser refroidir complètement dans le moule. Couper en carrés.

Source: Mom’s Big Book of Baking

Publicités

Une petite gâterie à faire les jours pluvieux.
On peut économiser du temps en remplaçant la garniture aux pommes et raisins par une grosse cuillerée à table de Nutella par chausson.

La pâte:

  • 2 1/2 tasses de farine tout-usage
  • 1/4 tasse + 2 cuillerées à table de sucre
  • 1/2 cuillerée à thé de sel
  • 1/2 tasse de beurre non-salé coupé en petits cubes
  • 2 oeufs battus

Mélanger farine, sucre et sel dans un grand bol; y mettre le beurre et le combiner à la farine avec un coupe-pâte jusqu’à obtention de gros grumeaux. Incorporer les oeufs et mélanger jusqu’à ce que la pate se forme en boule (ajouter quelques cuillerées d’eau au besoin.)
Fariner légèrement la surface de travail et pétrir un peu pour avoir une boule de pâte lisse. Diviser en deux. Écraser chaque morceau en un disque de 6″, emballer avec de la pellicule plastique et réfrigérer au moins 30 minutes avant d’utiliser.
Donne deux abaisses.

La garniture:

  • 2 cuillerées à table de beurre
  • 4 pommes Granny Smith ou tout autre pomme à tarte, pelées et coupées en dés de 1 cm
  • 1/3 tasse de sucre
  • 1/4 cuillerée à thé de gingembre moulu
  • pincée de clou de girofle moulu
  • 1/3 tasse de raisins secs

ou bien:

  • environ 1 1/2 tasse de Nutella

Finition:

  • 1/2 cuillerée à thé de cannelle mélangée avec 2 cuillerée à table de sucre
  • 1 oeuf battu

Pour la garniture: Fondre le beurre à feu moyen dans une casserole; ajouter les pommes et cuire 5 minutes. Incorporer le sucre, le gingembre et le clou de girofle et cuire 10 minutes de plus jusqu’à ce que les pommes soient ramollies et les jus évaporés un peu. Retirer du feu et incorporer les raisins. Laisser refroidir complètement.

Pour la pâte: Fariner la surface de travail et le rouleau à pâte. Abaisser un des disques de pâte à une épaisseur de 1/2 cm environ. Couper des ronds d’environ 10 cm à l’aide d’un coupe-biscuit ou autre. Transférer les ronds sur une tôle à biscuit doublée de papier parchemin. Ramasser les retailles et abaisser de nouveau pour faire quelques ronds de plus. Répéter avec le deuxième disque de pâte brisée sucrée.

Pour l’assemblage: Préchauffer le four à 400F.
Déposer une bonne cuillerée à table de garniture au milieu de chaque rond. Replier le rond en demi-lune et utiliser une fourchette pour sceller les bords décorativement. Badigeonner le dessus de chaque chausson avec l’oeuf battu et saupoudrer du sucre à la cannelle pour terminer. Enfourner et cuire environ 20 minutes ou jusqu’à doré. Laisser refroidir 10 minutes avant de déguster.
Donne environ 24 mini chaussons.

Source: Mom’s Big Book of Baking

Un classique automnal, ici fait avec de la purée de citrouille en conserve car 1. ça sauve bien de l’ouvrage et du temps; 2. les citrouilles typiques que l’on trouve au supermarché et qu’on découpe pour l’Halloween ne sont pas tout à fait adaptées pour les tartes car elles sont moins sucrées que les plus petites citrouilles dites « à tartes » qu’on peut des fois trouver dans les marchés publics (si on veut quand même recycler les vieilles citrouilles décorées alors il faudra rajouter plus de sucre. Pour la méthode voir ce lien. )

On peut utiliser de la pâte brisée classique ou de la pâte sucrée dont la recette se trouve ci-dessous (utiliser la même méthode que pour la pâte brisée mentionnée plus haut.)

Source: Mom’s Big Book of Baking

  • 2 1/2 tasses de farine tout-usage
  • 1/4 tasse + 2 cuillerées à table de sucre
  • 1/2 cuillerée à thé de sel
  • 1/2 tasse de beurre non-salé coupé en petits cubes
  • 2 oeufs battus

Mélanger farine, sucre et sel dans un grand bol; y mettre le beurre et le combiner à la farine avec un coupe-pâte jusqu’à obtention de gros grumeaux. Incorporer les oeufs et mélanger jusqu’à ce que la pate se forme en boule (ajouter quelques cuillerées d’eau au besoin.) Fariner légèrement la surface de travail et pétrir un peu pour avoir une boule de pâte lisse. Diviser en deux. Écraser chaque morceau en un disque de 6″, emballer avec de la pellicule plastique et réfrigérer au moins 30 minutes avant d’utiliser. Donne deux abaisses (une seule est nécessaire pour la tarte à la citrouille; congeler l’autre.)

  • 4 oeufs (à température de la pièce)
  • environ 400 ml de purée de citrouille en conserve
  • 1 1/4 tasse de crème 10%
  • 1 tasse de cassonade tassée
  • 2 cuillerée à thé de cannelle
  • 1 cuillerée à thé de gingembre moulu
  • 1/2 cuillerée à thé de muscade
  • 1/2 cuillerée à thé de sel

Sortir un disque de pâte du frigo; fariner la surface de travail et un rouleau à pâte. Abaisser la pâte en un rond de 11″ environ. Transférer vers une assiette à tarte assez profonde de 9″; replier l’excédent de pâte vers le dessous. Piquer le fond à la fourchette plusieurs fois. Pincer les bords de l’assiette pour décorer (il se peut qu’une assiette typique ne puisse contenir toute la garniture de citrouille finale. Dans ce cas cuire la garniture superflue dans un ramequin à part pour un petit pouding facile.)

Préchauffer le four à 350F. Découper un rond de papier parchemin de 10″ et le poser sur la pâte. Remplir le fond avec 2 tasses d’haricots secs, puis mettre le tout au four 20 minutes. Sortir l’assiette du four, retirer le parchemin avec les haricots, monter la température à 375F, descendre la grille du four en position basse et remettre l’assiette au four 5-10 minutes de plus.

Pendant ce temps dans un grand bol fouetter tous les ingrédients de la garniture ensemble.

Verser la garniture dans le fond de tarte et remettre au four 20 minutes; vérifier si le bord de la tarte ne brunit pas trop vite. Si c’est le cas mettre des bandes de papier alu graissé légèrement sur tout le tour de la tarte. Remettre au four encore 20 minutes ou jusqu’à ce que le centre de la tarte bouge encore légèrement lorsque secoué mais que les bords soient bien pris (la chaleur résiduelle finira la cuisson.) Sortir du four et laisser refroidir complétement sur une grille.

Fous furieux de chocolat approchez: ce gateau méga-simple vous épatera. Seulement 5 ingrédients et sans farine! Assez riche et élégant pour servir lors des grandes occasions.

Similaire à une recette de truffes mais sans le boulot de former les petites boules. Une technique de cuisson au bain-marie est nécessaire pour garder ce gâteau bien crémeux sans qu’il dessèche sur les bords. À faire 24 heures d’avance pour laisser le tout prendre au frigo.

  • 450 g (1 livre) de chocolat mi-sucré haché (ou pépites mi-sucrées)
  • 225 g (1 tasse) de beurre non-salé coupé en 16 petits cubes
  • 8 oeufs larges à température pièce (ou 7 extra-larges)
  • 3 cuil. à table de liqueur de café (Kalhua) ou d’orange (Grand Marnier) ou de noisette (Frangelico) (facultatif)
  • cacao en poudre non-sucré pour décorer
  • crème fouettée pour accompagner (facultatif)

Sortir les oeufs du frigo si ce n’est déjà fait (important qu’ils soient à température pièce.) Réchauffer le four à 350F. Dans une grande rôtissoire verser environ 2 cm d’eau au fond et la placer au four.

Prendre un moule à charnière de 9 » (22.5 cm) (voir ici pour example) et le déposer sur deux épaisseurs de papier alu assez grand pour dépasser le fond. Mouler le papier alu autour du fond à l’extérieur du moule sans toutefois dépasser la hauteur des côtés: ceci empêchera l’eau dans la rôtissoire de s’infiltrer dans le moule.
Découper une bande de papier parchemin assez longue pour faire le tour du moule et la placer sur les côtés intérieurs du moule. Vaporiser le dedans du moule (fond + papier parchemin) d’enduit à cuisson végétal.

Le moule à charnière préparé. Inutile de faire dépasser le papier parchemin comme sur la photo.

Assurez-vous que votre rôtissoire peut contenir votre moule avant de commencer.

La totalité des ingrédients nécessaires! (moins la liqueur facultative.)

Le chocolat haché. Vous pourriez sauter cette étape en utilisant des pépites.

Le beurre et le chocolat avant de fondre.

Dans un bain-marie (ou une casserole pouvant contenir un bol en inox) verser 5 cm d’eau et réchauffer jusqu’à ce que ça mijote très doucement. Dans un bol placer le beurre avec le chocolat et le déposer dans la casserole en s’assurant que le fond ne touche pas trop à l’eau. Laisser chauffer en fouettant de temps en temps jusqu’à complètement fondu. (Alternativement on peut faire fondre le tout au micro-ondes mais je préfère la méthode classique au bain-marie car c’est plus facile à contrôler.) Retirer le bol du feu et laisser refroidir une dizaine de minutes.

Le chocolat fondu.

Dans un petit bol à part battre les oeufs ensemble. Incorporer les oeufs au chocolat fondu en fouettant et verser le tout dans le moule déjà préparé à l’aide d’une spatule. Délicatement placer le moule dans la rôtissoire et cuire le tout environ 30 minutes. Les bords du gâteau sembleront fermes et le centre semblera encore mou au sortir du four: c’est ce qu’il faut.
Déposer le moule sur une grille et laisser refroidir complètement. Couvrir le moule de pellicule plastique et réfrigérer plusieurs heures ou toute la nuit.

Le gâteau refroidi.

Lorsque prêt à servir: démonter le pourtour du moule, retirer le papier parchemin, inverser le gâteau sur du papier ciré dans une assiette puis le retourner à l’endroit dans un plat de service. (De préférence sortir du frigo 3 heures à l’avance pour qu’il reprenne la température de la pièce. Si on a pas le temps on peut aussi passer les pointes de gâteau au micro-ondes une vingtaine de secondes, c ‘est très bon réchauffé légèrement…)
Saupoudrer de cacao et servir avec la crème fouettée. Donne au moins 10 portions (coupez des mini-portions car c’est hyper riche!)

Source: Mom’s Big Book of Baking

pouding chocolat
Impressionnez votre public en délire avec un pouding délicieux fait à partir d’ingrédients qui traînent déjà dans votre garde-manger. Parfait pour les envies incontrôlables de chocolat ou les desserts improvisés. À peine plus éreintant qu’une boîte de pouding de l’épicerie.

  • 1/2 tasse (100 g) de sucre
  • 4 cuil. à table (25 g) de cacao en poudre non-sucré
  • 1/4 tasse (30 g) de fécule de maïs
  • petite pincée de sel
  • 2 3/4 tasse (650 ml) de lait
  • 2 cuil. à table (25 g) de beurre
  • 1 cuil. à thé (5 ml) de vanille

Mettre le sucre avec le cacao et le sel dans une casserole moyenne et bien mélanger le tout ensemble. Diluer la fécule dans une partie du lait dans un petit bol à part jusqu’à sans grumeaux, puis verser ce mélange dans la casserole. Allumer le feu à moyen-fort et incorporer en fouettant le reste du lait avec le beurre.

Chauffer le tout en fouettant de temps à autre jusqu’à quasi-bouillant, environ une dizaine de minutes (surtout ne pas laisser bouillir à gros bouillons! rester autour pour surveiller.) Lorsque ça sera chaud baisser le feu à doux et se mettre à fouetter continuellement pendant 2 minutes. La cuisson sera finie lorsque le mélange recouvrira facilement le dos d’une grande cuillière en métal. Retirer du feu et ajouter la vanille.

Verser dans 4 petits bols ou jolis verres ou autre contenants. Recouvrir chaque portion d’une pellicule plastique – la faire toucher directement la surface de chaque pouding afin d’éviter la formation d’une « peau » sur le dessus (comestible et insignifiante mais disgracieuse pour certains.) Réfrigérer au moins deux heures pour laisser prendre. (On peut accélérer la prise en remplissant son évier de quelques pouces d’eau glacée et en y déposant les poudings jusqu’à ce qu’ils ne soient plus chauds.)
Donne 4 petites portions ou 2 grosses…(la photo ci-dessous est la quantité que donne la recette lorsque doublée.)

pouding chocolat

Notes

* Rajouter une cuillerée de crème fouettée sur le dessus et une pincée saupoudrée de cacao ou une cerise confite pour un look qui tue.
* Ajustez la quantité de cacao en fonction du degré de goût chocolaté voulu, même chose pour le sucre.
* La pincée de sel aide à neutraliser le goût amer qui peut se développer avec le cacao.
* Omettez le cacao et ajoutez plus de vanille pour un pouding à la vanille.
* Pour transformer le pouding en mousse au chocolat: Incorporer délicatement à la préparation (préalablement refroidie) en pliant un contenant de « Cool Whip » ou tout autre sorte de crème fouettée réfrigérée avant de diviser les portions et remettre au frigo.
Source: site web depuis perdu

croustade pommes mini individuelle
Un dessert rapide et improvisé était nécessaire (de par mon propre décret, j’avoue) pour compléter notre super repas réconfortant d’hiver à base de pâté au poulet.
N’ayant que des pommes Mcintosh dans le frigo, la croustade semblait une idée correcte malgré la fragilité de cette variété de pomme à la cuisson. L’appel du sucré a le dessus sur la logique et la garniture de croustade cacherait un peu la semi-compote.

La recette ci-dessous est pour deux ramequins (ou autres plats d’une ou deux tasses…ex.: des bols pour soupe à l’oignon comme-ci haut.)

  • 6 pommes pelées et tranchées assez épaisses (1 » – 2 ou 3 cm)
  • 2 cuil. à table de cassonade + 1/3 tasse de plus
  • 4 cuil. à table de beurre
  • 1/3 tasse de farine
  • 1/2 tasse de flocons d’avoine (gros gruau)
  • 1 cuil. à thé de cannelle
  • 1/4 cuil. à thé de muscade

Remplir le fond de chaque bol avec les tranches de pommes; saupoudrer des 2 cuil. à table de cassonade et d’une petite pincée de cannelle.
Dans un autre bol mélanger ensemble le reste des ingrédients (utiliser les mains si nécessaire) et émietter ce mélange sur les pommes. Mettre au four à 375F environ 45 minutes ou jusqu’à ce que le dessus soit doré.

191107-carres-dattes-a.jpg
Collation effacée qui veut se passer de description…

  • environ 450 g de dattes séchées dénoyautées
  • 1 tasse de jus d’orange ou de pomme (ou: eau)
  • 1 cuil. à thé de vanille
  • 1 tasse de beurre
  • 2/3 tasse de cassonade
  • 1 tasse de farine de blé entier (ou: farine tout-usage)
  • 2 tasses de gros flocons d’avoine

Dans une petite casserole mettre jus, vanille et dattes et chauffer en mélangeant souvent 6-8 minutes à feu moyen-doux pour que les dattes deviennent plus ou moins une purée inégale. Réserver.
Préchauffer le four à 350F.
Dans un bol crémer beurre et cassonade, puis incorporer farine et finalement les flocons d’avoine. Presser environ le 2/3 de ce mélange dans le fond d’un plat graissé . Étaler la garniture de dattes sur le fond d’avoine. Émietter le reste du mélange d’avoine sur les dattes, presser légèrement.
Mettre au four 25 à 30 minutes ou jusqu’à légèrement doré. Refroidir avant de couper en petits morceaux raisonnables! (ce truc mesure 1 » de haut dans un moule carré de 8 »)

carrés aux dattes

Page suivante »