.toutes les recettes


Bien sûr, vous me connaissez: je ne pourrais pas proposer sérieusement des pâtes aux fruits de mer sur un blog traitant de cuisine « el cheapo ».
Alors malgré le titre grandiloquant, je ne les ai fait qu’avec de la vulgaire goberge à saveur de crabe (en spécial 1 piasse chaque chex Maxi!)
Vous, mes nobles lecteurs de grande classe, pourrez le remplacer par des crevettes ou pétoncles (ou même poulet ou saumon.)

Le vrai truc ici c’est comment faire une sauce béchamel qui vous sera utile à chaque fois que vous aurez besoin d’une sauce blanche à goût neutre qui se marie avec tout.

En diluant la sauce finale vous pouvez l’utiliser comme base de soupe (ex. crème de brocoli); en l’épaississant elle peut être utilisé dans des pâtés au poulet; en ajoutant bacon et parmesan on a des pâtes carbonara…les possibilités sont vastes.

Bref, plus besoin d’acheter des sachets chimiques à diluer. La sauce n’a que 3 ingrédients!

  • 1 tasse de lait
  • 2 cuil. à table de beurre
  • 2 cuil. à table de farine
  • environ 1 tasse de pâtes sèches (ou assez pour 2 portions)
  • environ 250 g ou plus de fruits de mer, crabe, homard, pétoncles, etc. déjà cuits
  • sel et poivre; jus de citron si désiré.

Commencer par chauffer le lait à feu moyen-doux dans une petite casserole (ou au micro-ondes..) jusqu’à ce qu’il se forme de petites bulles tout le tour (pas plus!)
Retirer du feu immédiatement (on peut ajouter une tranche épaisse d’oignon + 2 gousses d’ail écrasées au lait avant de le chauffer pour donner un peu de saveur mais c’est pas nécessaire.) Couvrir et laisser reposer une dizaine de minutes. Préparer les fruits de mer (c’est-à-dire les sortir de leur emballage ou les cuire.)

Pendant ce temps commencer à faire cuire les pâtes. Lorsque les pâtes deront al dente les retirer du feu et les laisser dans l’eau en attendant.

La sauce: Dans une petite casserole faire fondre le beurre à feu moyen. Immédiatement ajouter la farine et brasser continuellement avec un fouet pour bien incorporer; cuire environ 1 1/2 minute. Retirer ail et oignon du lait (si utilisé); verser le lait graduellement dans le mélange beurre-farine en fouettant continuellement: le mélange deviendra épais au bout d’une minute (rajouter un peu de lait si trop épais.) Assaisonner avec sel et poivre (ne pas se gêner); ajouter une pincée de muscade, quelques flocons de piment, du persil et 1/2 cuil. à thé de jus de citron si désiré.

Égoutter les pâtes. Mettre dans l’assiette, déposer les fruits de mer dessus et finalement la sauce béchamel. C’est tout!
Donne 2 portions.

Oh oui, célébront le fait qu’un cuisinier sûrement dément ait créé cette douce hérésie (voir ici pour détails.)

C’est rare que je mets autre chose que mes propres recettes sur ce blog mais c’était trop mignon pour y résister! Ces biscuits squelettes (pas de moi, je répète, c’est une trouvaille d’une autre talentueuse cuisinière, suivez les liens) sont un parfait détournement des classiques bonhommes pain d’épices de Noël pour l’Halloween! Recette ici, puis y a qu’à décorer avec du glaçage blanc en tube (avec un peu de dextérité) pour le reste…

Une fabuleuse recette à servir comme grignotine avec une bière (bon, on peut pas se noyer dans la santé tout de même.) D’une facilité déconcertante. Remplace très bien les chips pour qui surveille sa ligne (courbe) car plein de fibres, protéines et sans trucs chimiques. Le résultat ressemble à un croisement entre les peanuts bbq et le popcorn. Essayez!

  • 1 boîte de pois chiches en conserve (540 ml)
  • 1 cuil. à table d’huile d’olive
  • 1 cuil. à thé de cumin
  • 1/2 cuil. à thé de sel
  • 1/4 cuil. à thé de cayenne (ou plus au goût)

Vider l’eau de la boîte et rincer les pois chiches. Préchauffer le four à 425F. Étaler les pois chiches sur une plaque à biscuits et les mettre au four 20 minutes (brasser un peu la plaque à mi-chemin pour les retourner.)
Sortir les pois chiches du four et les verser dans un bol. Ajouter tout le reste des ingrédients et bien mélanger. Remettre sur la plaque et au four 15 à 25 minutes de plus – ils seront prêts lorsque bien croquants, en goûter un ou deux pour tester à partir de 15 minutes et les remettre au four 5 minutes de plus si encore tendres. Servir encore un peu chaud de préférence.
Pour 4-5 portions d’environ 1/2 tasse chacune.

Un bébé qui fait ses dents – ça laisse peu de place à la cuisine, ce qui explique mon absence soudaine de ce blog. Malgré tout un repas pour deux assez vite à réaliser, même en semaine.

Donc un repas plutôt facile, surtout pour la sauce hollandaise qui ici n’intimidera personne. Pas d’oeufs à séparer, pas de bain-marie, juste une variante hyper efficace et presque authentique d’une sauce classique française, à utiliser aussi avec poisson, pâtes et bien sûr les fameux oeufs Benedict. Ben oui on peut juste prendre un sachet de sauce commercial et mettre de l’eau, mais y a pas de défi là-dedans!

De plus le poulet est ici poché, façon rapide goûteuse et santé de le préparer. Accompagné ici d’asperges à la vapeur et de pommes de terre /carottes rôties.

Pour le poulet poché:

  • 1 poitrine de poulet désossée et sans peau entière, séparée en deux portions
  • 2 gousses d’ail + 1/4 d’oignon + 2 gousses d’ail + 1/2 branche de céleri + 1/2 carotte
  • 1 cuil. à thé de sel

Dans une casserole déposer tous les ingrédients sauf le poulet. Ajouter environ 10 cm d’eau. Faire bouillir. Ajouter les morceaux de poulet, couvrir et baisser le feu à doux. Laisser mijoter 9 minutes, puis retirer du feu et laisser reposer couvert 20 minutes. Laisser dans l’eau de cuisson jusqu’à ce que l’on soit prêt à servir.

Pour la sauce hollandaise rapide:

  • 3 oeufs
  • 4 cuil. à table de jus de citron
  • 3 cuil. à table d’eau
  • 1/2 tasse de beurre
  • 1/2 cuil. à thé de sel + 1/2 cuil. à thé de poivre

Dans un bol fouetter les oeufs avec le jus de citron et l’eau jusqu’à mousseux un peu. Faire fondre le beurre dans une petite casserole à feu moyen-doux. Ajouter très graduellement en filet la mixture d’oeufs en fouettant continuellement.
Lorsque tout l’oeuf sera incorporé continuer à fouetter intensivement pendant 5 minutes. La sauce deviendra épaisse. Elle sera prête quand une cuillère passée dans le fond laissera une ligne ou trace à la surface. Incorporer le sel.
Servir immédiatement car elle peut se séparer (en fait, garder la sauce pour la fin de la préparation du repas.)

Les légumes rôtis:

Simplement laver quelques légumes racines et les couper grossièrement en morceaux. Les enrober d’huile et/ou beurre, saler/poivrer et les mettre sur une plaque à biscuits au four à 400F pendant 1 heure. Les retourner à mi-cuisson. Les carrotes gagnent une saveur sucrée délicieuse cuites de cette façon!

Après toutes les sucreries des derniers temps je me devais de revenir à un truc plus santé – en fait c’est presque épouvantablement nourrissant, tout en étant bourratif et savoureux. Parfait pour les premiers jours frais d’automne.
Le sarrasin entier se trouve au rayon bio/vrac de plusieurs épiceries. Tous les légumes sont facultatifs: improvisez selon votre frigo.

  • huile
  • 1 oignon haché
  • 3 gousses d’ail hachées
  • 1-2 poireaux tranchés fins
  • 1 bette à carde, les tiges enlevées et tranchée en lanières
  • 3 carottes tranchées
  • 3 branches de céleri tranchées
  • 1 tasse de lentilles
  • 1 tasse de sarrasin entier (ou: orge perlé, petites pâtes, riz, patates cubées, etc)
  • 2 litres de bouillon de poulet ou de légumes
  • 1 cuil. à table de sel + 1 cuil à thé de poivre
  • 1 cuil. à table de thym

Dans une grande marmite à feu moyen-haut faire revenir dans un peu d’huile les oignons et l’ail pendant 5 minutes. Ajouter les poireaux, les carottes, le céleri et la bette à carde et mélanger; cuire 5 autres minutes.
Ajouter les lentilles et le bouillon. Réduire le feu et laisser mijoter 30 minutes.
Ajouter le sarrasin, le sel/poivre et le thym et cuire 30 autres minutes. Vérifier et corriger l’assaisonnement si nécessaire. Donne une casserole pleine – au moins 10 portions. Diluer avec de l’eau si trop dense.

Des milliers de livres de recettes sont publiés chaque année mais la plupart ne sont ultimement que des variations sur les même thèmes et/ou des tentatives de profiter de l’engouement pour l’ingrédient ou concept ou chef-télé du moment.
Les pires sont ceux qui contiennent les plus belles photographies alléchantes au possible mais qui n’ont qu’une ou deux recettes vraiment potables, et pire encore quand ces recettes ne sont finalement pas si délicieuses que ça une fois réalisées.

Restant dans l’optique de cet humble blog je crois fermement que vraiment très peu de ces livres sont vraiment nécessaires et je vais simplement énumérer ci-dessous ceux qui m’ont aidé à maîtriser les techniques essentielles applicables à une tonne de repas improvisés ou non, tout en gardant ma bibliothèque minimaliste car des livres c’est salement lourd à déménager.

Vous êtes invités à laisser vos propres coups de foudre et recommandations dans les commentaires car je suis toujours à la recherche de nouveauté.

PS.: Étant bilingue j’achète mes livres en anglais – moins dispendieux, plus disponibles et y a franchement une bien meilleure sélection.

livre de recettes pratique tous les jours
Joy of Cooking
(par Irma S. Rombauer, Marion Rombauer Becker, et Ethan Becker)
Ce livre américain légendaire datant de 1931 (mis à jour pour les années 2000) contient à lui seul plus de 4000 recettes (!) de la simple marinade aux desserts les plus complexes en passant par les conseils sur la préparation de l’ours (!!) – donc un tome inépuisable. Plusieurs diagrammes mais pas de photos, c’est tel une encyclopédie.
Un essentiel absolu en ce qui me concerne, une véritable référence pour tout ingrédient ou technique imaginable. Quand je ne suis pas sûre de la méthode à utiliser quant à un ingrédient en particulier je commence par celui-ci.

livre de recettes pâtisserie

Mom’s Big Book of Baking (par Lauren Chattman)
Pas le plus gourmet des livres sur la pâtisserie (c’est-à-dire: loin de Hermé) mais comme le titre l’indique ce livre est idéal pour toute personne qui veut obtenir le meilleur ratio temps:saveur possible. 200 recettes de muffins, tartes, gâteaux, biscuits et autres produits de boulangerie, toutes simplifiées afin d’obtenir le meilleur résultat possible tout en tenant un mioche d’une main et un rouleau à pâte de l’autre. Excellent livre pour débutant par ailleurs, même si on a pas d’enfants.

livre de recettes cuisine italienne

Essentials of Classic Italian Cooking (par Marcella Hazan)
Un livre fort intéressant pour les amateurs de cuisine italienne et d’ingrédients frais – pas de plats bidons adaptés au plus bas dénominateur commun (c’est-à-dire pas de plats exempts d’ail, épices, oignon, sel, ou toute saveur d’intérêt) que des recettes italiennes authentiques de toutes les régions d’Italie – la plupart assez faciles.

livre de recettes cuisine française

Mastering the Art of French Cooking (par Julia Child, Louisette Bertholle, et Simone Beck)
Inutile de présenter l’auteure principale qui est une légende de la cuisine en Amérique. Ce livre tente de démystifier les classiques du répertoire de la cuisine française, de la ratatouille et coq-au-vin aux desserts les plus complexes, en passant par les sauces classiques typiques (vous n’achèterez plus de sauces en sachet après avoir compris quel jeu d’enfant c’est de créer béchamels, béarnaises, etc à partir d’ingrédients communs tels beurre farine et bouillon.) Ce livre est recommandé surtout aux cuisiniers de niveau intermédiaire car quelques recettes comportent plusieurs étapes.

livre de recettes mijoteuse crock pot

175 Essential Slow Cooker Classics (par Judith Finlayson)
Des tonnes de gens ont une mijoteuse et se limitent à quelques recettes, faute d’inspiration ou par manque d’information. Ce livre démontre que y a pas que le pot-au-feu dans le domaine. Plusieurs recettes végétariennes, des trempettes et des desserts, une bonne façon d’apprendre à utiliser le joujou en question.

livre de recettes cuisine portugaise

Portuguese Homestyle Cooking (par Ana Ortins)
Une bonne référence pour ce qui est de la cuisine portugaise – pas la grande gastronomie mais plutôt la cuisine familiale de tous les jours. Ceux d’origine portugaise reconnaîtront la bonne bouffe de leur enfance et les recettes perdues des anciens.

livre de recettes pain maison
Artisan Bread In Five Minutes A Day (par Jeff Hertzberg et Zoe Francois)
Le livre le plus intéressant sur le pain que j’ai lu jusqu’ici! Ce livre peut créer des obsessions tant il détruit tous les mythes sur l’extrême effort et science occulte habituellement associés à la boulangerie maison. J’ai essayé plusieurs pains (maîs, seigle, intégral, pâte à pizza, brioche, alouette): tous sont sortis du four réussis.

Page suivante »